Conférence - Jeudi 15 février



LE DIVO ET LE CULTE DES CASTRATS SOUS L'ANCIEN RÉGIME
Catherine AUTHIER
 

Sous l'Ancien Régime, les castrats furent les interprètes de l'opera seria, un genre qui rayonna partout, avec une diffusion très rapide dans toute l'Europe, dans les cours, les académies et les théâtres publics, sauf en France.

 

On ne parlait pas encore de diva, mais plutôt de "divo", le Dieu, l'être de nature divine, pour évoquer les voix angéliques et célestes de ces artistes castrats que l'on percevait comme de véritables créatures du ciel. Les honneurs, les fastes, la gloire étaient alors pour ces "divi assoluti" de la scène, et des compositeurs comme Glück, Häendel, Vivaldi, Mozart, acceptèrent de se plier entièrement à leur volonté.

 

 CATHERINE AUTHIER est docteur en histoire et musicologie, diplômée de l'École du Louvre. Elle enseigne la médiation culturelle et le marché de l'art. Elle est conférencière et se passionne pour l'histoire du féminisme.

 

Elle est l'auteur de " Femmes d'exception, femmes d'influence " paru aux éditions Armand Collin en 2015. L'ouvrage est une étude sur la place des courtisanes dans le Paris du XIXe siècle, dans les imaginaires et dans les arts, mais aussi dans la vie économique, politique et culturelle.

 

Elle travaille aussi le passage historique fascinant du Divo, le castrat de l'époque baroque à la Diva, la cantatrice adulée de l'époque romantique. Elle est chanteuse lyrique.


 
 
Jeudi 15 février 2018 à 14H00
Au conservatoire Darius Milhaud
140, avenue de la Division Leclerc à Antony
 
Tarif : 9€ (adhérents : 7€)
tél : 06 98 92 12 07
E-mail : artsculture.antony@free.fr